DE L’INCERTITUDE DES CHANGEMENTS À VENIR EN ITALIE

Aristocrates qui roulent en Jaguar et paysans, patrons et ouvriers au chômage, nouveaux idéologues du fascisme et jeunes des centres sociaux de gauche, opposants du fisc et indépendantistes vénitiens, immigrés et hooligans : le mouvement des « Forconi » qui balaie actuellement l’Italie du nord au sud est un magma, une marmite en ébullition charriant une foule de sigles et d’emblèmes, politiques, syndicaux ou appartenant à divers mouvements de contestation. Il n’a pas de couleur politique clairement définie ni de coordination centrale ou de leader charismatique pour le porter. Du Piémont aux Pouilles en passant par la Vénétie déferle ainsi un tsunami qui n’a ni queue ni tête, mais qui pourrait selon certains analystes avoir des similitudes avec les guerres de Vendée qui firent rage en France à l’époque de la Révolution, les révolutions arabes ou avec les débuts du mouvement autoritaire qui porta Mussolini au pouvoir…

Lire l’article